Glaciers
Webalpes glaciers
 
Nombre de visiteurs
Webalpes Glaciers Webalpes Glaciers Webalpes Glaciers Webalpes Glaciers
Catastrophe du Malabar Princess

Webalpes glaciersLe 3 novembre 1950, l'avion d'Air India, le Malabar Princess, assurant la liaison Bombay Londres se prépare à descendre pour son escale à Genève. Depuis le décollage du Caire, à deux heures du matin, tout va bien à bord.

Webalpes glaciersL'appareil est un Constellation, possédant quatre moteurs à hélices. Il transporte quarante huit passagers.

A dix heures quarante trois, les contrôleurs de Genève-Cointrin captent ce message du commandant de bord britannique, Alan Saint : Je me trouve à la verticale de Voiron à une altitude de 4700 mètres. Puis plus rien. L'avion n'atterrira jamais.

L'avion a percuté les rochers de la Tournette (4677 m) sur l'arête terminale du Mont-Blanc. 36 ans plus tard, on retrouva une partie du train d'atterrissage du « Malabar Princess ».

Ainsi une roue et son système de freinage d'une demi-tonne auront mis 36 ans, en voyageant au gré de l'avance glaciaire, pour franchir les 3 100 mètres de dénivelé séparant le lieu de la catastrophe de la partie terminale du glacier, où on l'a retrouvée.
Accueil