Chamois et Isard
Webalpes chamois et isard
 
Nombre de visiteurs
Webalpes chamoiss Webalpes chamoiss Webalpes chamoiss Webalpes chamoiss Webalpes chamoiss Webalpes chamoiss
Les chamois font preuve d'une adaptation remarquable à leur milieu. Les dernières grandes glaciations les ont refoulés dans les plaines où ils ont survécu. Les réchauffements des périodes interglaciaires leur ont permis de reconquérir à chaque fois leur habitat d'origine, celui des montagnes où ils sont parfaitement à l'aise. Le secret : une utilisation optimale de l'espace vital. Ils savent choisir au mieux les tranches altitudinales, le relief, la meilleure exposition des versants, utiliser le couvert forestier et tirer profit des ressources alimentaires disponibles.

webalpes Chamois et IsardChamois et isards ont longtemps été considérés comme des inconditionnels des hautes terres. On les imaginait volontiers posant sur les sommets ou évoluant dans les falaises escarpées. En réalité, s'ils n'étaient pas dérangés par l'homme et ses activités, ils occuperaient presque tous les étages de la montagne.

Les rigueurs climatiques de leur habitat semblent bien supportées par les chamois au sein de toute leur aire de répartition.

Le couvert forestier est déterminant. On ne connaît pas d'habitats à chamois qui soient entièrement dépourvus de forêts. Riches en arbres, arbustes et arbrisseaux, elles leur offrent gîte , couvert et protection.

webalpes Chamois et IsardPour toute ces raisons, la presque totalité des chamois et des isards, y compris ceux qui séjournent au-dessus des forêts, se retrouve dans les zones d'hivernage situées en partie dans les bois ou à proximité. Il y va de leur survie.

En hiver, les animaux sont obligés de se rabattre sur les rares espaces dégagés de neige qui leur permettent de subsister. Ce sont les zones d'hivernage.

Les déplacements migratoires sont effectués par certains chamois et isards qui changent de domaine selon les saisons. En hiver, ces migrations sont imposées par l'enneigement qui laisse peu de choix aux animaux.

Le territoire représente une toute petite partie de l'espace vital des chamois mâles. Ils le défendent parfois âprement contre tous les congénères de même sexe. Le territoire est occupé surtout au printemps et pendant le rut, et les boucs en marquent les limites avec leurs glandes rétrocornales.
Accueil