Chamois et Isard
Webalpes chamois et isard
 
Nombre de visiteurs
Webalpes chamoiss Webalpes chamoiss Webalpes chamoiss Webalpes chamoiss Webalpes chamoiss Webalpes chamoiss
Chamois et isards, mâles et femelles, sont capables physiologiquement d'atteindre leur maturité sexuelle dans leur deuxième année de vie, et plus précisément aux environs de l'âge de 18 mois au cours du rut. Cependant, ces éterlous et éterles sont brimés socialement et leur sexualité ne peut s'exprimer à cet âge. En effet, les mâles dominants, par leur jalousie, les écartent de toute participation active au rut. Les mâles en rut sont dans un tel état de surexcitation et de jalousie qu'ils foncent à cette époque sans discernement sur toute forme sombre qui pourrait être un rival potentiel.

webalpes Chamois et IsardLa gestation dure environ 160 à 175 jours, soit 23 à 25 semaines, c'est-à-dire presque 6 mois. Les femelles chamois mettent en général bas entre le 15 mai et le 15 juin. Les chamois nouveau-nés sont d'adorables petites boules de laine, d'une taille de 50 cm et d'une hauteur de 35 cm au garrot.

Le chevreau tète sa mère avec avidité et même avec une certaine violence plusieurs fois par jour. Très vite, il adopte la position favorite qui consiste à solliciter sa mère par le côté en fléchissant les jambes. Le lait extrêmement nourrissant, permet au nouveau-né de prendre une centaine de grammes par jour. A l'âge de 2 mois, il pèse entre 9 et 10 kg et a déjà brouté l'herbe depuis un mois.

webalpes Chamois et IsardLes mères sont extrêmement méfiantes durant les premiers mois qui suivent les naissances. Au sein des hardes, elles maintiennent une grande distance de fuite. Le petit est moins farouche. Il peut même s'approcher de l'homme qu'il ne connaît pas encore.

Les chevreaux forment la classe d'âge la plus sensible et la plus exposée d'une population de chamois et d'isards. On estime, selon les années et les biotopes occupés, que seulement 50 à 70% de chevreaux passent le cap de la première année de vie. Lors de certaines années particulièrement difficiles, ce taux de survie peut être inférieur.

Cependant, grâce à des hivers peu rigoureux suivis de printemps précoces, le cabri a ainsi davantage de temps pour accumuler des réserves en vue de l'hiver, donc pour grossir, grandir et augmenter ainsi ses chances de survie. Lorsque naît le cabri, les conditions climatiques influent encore. La contrainte pour les femelles de mettre bas pendant une période froide, pluvieuses et parfois neigeuse en altitude, entraîne une mortalité importante.
Accueil