Hermine
webalpes hermine
 
Nombre de visiteurs
Webalpes hermine Webalpes hermine Webalpes hermine Webalpes hermine Webalpes hermine Webalpes hermine
L’hermine habite une bonne partie de l’Europe, n’évitant que les parties plus méditerranéennes, donc les plus chaudes. Inversement, elle est tout à fait à son aise dans les régions froides et les montagnes. Son terrain de chasse couvre de 10 à 100 hectares en fonction de la densité de ses proies, essentiellement des campagnols et des lapins

Webalpes hermineL'hermine est plutôt nocturne en hiver et diurne en été. Densité variable selon l’abondance des proies (1 à 10 sujets aux 100 ha). On la rencontre dans les zones montagneuses jusqu'à 3000 mètres d'altitude. Elle vit aussi dans les campagnes cultivées à proximité des champs et des haies bordant les prairies, et même dans les marais et les rives de cours d'eau.

Elle évite la forêt dense car il lui faut des refuges tels des trous dans des tas de pierres, des éboulis, des buissons. En zone rurale, on la trouve même près des maisons.

L'hermine installe son gîte dans un arbre creux, un terrier, une crevasse de rocher ou un vieux nid de rapace. Elle le tapisse de poils de rongeurs. Les gîtes et les nids jouent un rôle important dans la vie de l'animal. Leurs fonctions sont multiples; ils servent de lieux de repos, de reproduction et d'élevage, parfois de réserve de nourriture.

Webalpes hermine Ils doivent offrir la meilleure protection possible contre les rigueurs du climat, les intempéries, les ennemis et autres prédateurs. C'est pourquoi, ils sont très souvent cachés et inaccessibles dans les profondeurs du sol.

En général, les hermines ne construisent pas eux-mêmes leur abri. Ils profitent d'un couvert ou d'un trou déjà existant qu'ils améliorent creusage ou en y amenant divers matériaux, herbe, paille ou poil d'animaux.

L'hermine peut garnir son gîte de plumes et de poils prélevés sur ces proies. Son domicile est en général souterrain : trou des rongeurs, vieux murs de pierres, souches creuses, tas de branchage ou de foin.

Dans les Alpes, la plupart des chalets d'alpage, inoccupés en hiver, sont habités par des hermines. 
Accueil