> WebAlpes, Savoie et Haute-Savoie - Milan noir
Milan noir
webalpes milan noir
 
Nombre de visiteurs
Webalpes milan Webalpes milan Webalpes milan Webalpes milan Webalpes milan Webalpes milan
Fin août début septembre, l'essentiel de la population des Milans noirs d'Europe, migre vers l'Afrique, au sud du Sahara.
webalpes milan noir Comme tous les rapaces planeurs, le Milan noir évite de traverser les grandes étendues d'eau (biotope hostile, pas d'ascendance thermique).

La population ouest-européenne choisira donc de passer par le détroit de Gibraltar après avoir contourné les hauts sommets pyrénéens. C'est un rapace typiquement planeur et sociable en migration. Il n'est pas rare d'observer des groupes allant de plusieurs dizaines à plusieurs centaines d'individus.

L'espèce migre principalement aux heures chaudes de la journée. De retour d'Afrique, le Milan noir arrive en Europe au mois de mars. Il ne reste aux abords du lac Léman guère plus que le temps de se reproduire, soit environ 4 mois. Dès son arrivée, il entame avec sa partenaire le vol nuptial : vrilles, piqués vertigineux sur son conjoint qu'il évite au dernier moment, remontées en chandelle, chutes en feuille morte, les serres accrochées à celles de sa partenaire, sont autant d'évolutions qu'il accomplit pour séduire.
Comportement

Le Milan noir chasse typiquement à une altitude moyenne le long des rives des lacs ou des fleuves. Il recherche des poissons morts qu'il saisit avec agilité à la surface de l'eau. Le Milan noir pêche sans s'enfoncer dans l'eau et se nourrit d'ordures et de déchets trouvés au sol ou sur le rivage. Espèce sociable, il niche souvent en colonies. Son vol est plus léger que celui de la Buse, ses ailes sont coudées, sa queue est assez longue, et légèrement échancrée.

webalpes milan noir En vol, les longues ailes et la queue légèrement fourchue lui donnent une silhouette distinctive. Le vol est gracieux, l'oiseau planant longuement, les ailes à peine battues, la queue souplement orientée pour décider d'un changement de direction. Le Milan noir vole généralement en baissant la tête pour repérer une proie ou des détritus.

Protection : La population européenne du Milan noir a fortement régressé depuis les 20 dernières années, notamment dans la partie Est de l'Europe. Les causes du déclin sont multiples : la persécution par l'homme, la chasse, les empoisonnements et la modification des pratiques agropastorales (diminution de la disponibilité de charogne). D'autres dangers sont apparus récemment, tels que la collision et l'électrocution sur les lignes électriques.

L'emploi de pesticides a largement affecté l'espèce. Toutefois, les effectifs observés en migration ces dernières années laissent penser à une certaine reconstitution des populations. Cette augmentation est sans doute lièe à la réglementation sur l'utilisation des produits toxiques, au statut d'espèce protégée mais aussi aux nombreuses ressources alimentaires mises à sa disposition par l'homme (déchets...).
Accueil